Des nouvelles de nos légumes…

 » Chèr(e)s amapien(ne)s,

Comme vous avez pu le constater, la chaleur et la sécheresse ont de nouveau atteint des records cet été, entraînant des dommages irréversibles sur la production de Laurent, notre maraîcher (La Ferme aux Cailloux) : mort des semis, explosion des cellules des végétaux en raison de la chaleur, arrêt du développement dû au manque d’eau etc.

Des attaques de ravageurs, qu’il a été impossible d’endiguer, sont venus s’ajouter à cela, sans doute favorisées par ces mêmes conditions météorologiques.

Il est donc possible que vos paniers de cet hiver et du printemps à venir trahissent ces difficultés. Laurent a d’ores et déjà communiqué au collectif les solutions envisagées afin de compenser le manque de certains légumes dont l’été n’aura pas permis une production suffisante et de qualité.

L’achat de légumes bio les plus locaux possibles (les producteurs du secteur connaissent malheureusement pour la plupart les mêmes difficultés) ;Les légumes secs bio produits par La Ferme aux Cailloux ;Les oignons et les échalotes…

… permettront donc de compléter vos paniers, qui seront nous l’espérons bien garnis de savoureux légumes feuilles si les conditions météorologiques sont au rendez-vous cet automne.

Comme c’est le cas tous les ans, ainsi que vous pouvez le constater lors du bilan des producteurs à l’occasion de l’Assemblée Générale (à laquelle vous serez conviés très prochainement), la moyenne sur l’année du prix de votre panier de légumes hebdomadaire sera sans doute égale au prix payé (cela fait même plusieurs années qu’elle était supérieure au prix payé), car les paniers moins remplis des saisons difficiles sont rattrapés dès qu’une meilleure saison le permet.

Nous souhaitions cependant vous informer dès à présent de la situation afin de vous permettre d’échanger avec Laurent si vous le souhaitez ou avez des interrogations, et de lui apporter votre soutien dont nous ne doutons pas, fidèles à la valeur de solidarité portée par notre règlement de fonctionnement et par la Charte des AMAP : « L’adhérent consom’acteur reconnaît que les intempéries, les ravageurs et les maladies font partie intégrante de l’agriculture et peuvent nuire aux récoltes ou productions. Il accepte de partager ces risques et de ne pas recevoir l’intégralité de son contrat. Le producteur n’étant pas astreint au remboursement, il s’engage à compléter au plus juste, à l’occasion des livraisons futures. »

Pour terminer un petit mot au sujet de notre producteur de miel, Guillaume Jouan (La Ruche des Sens), que vous avez très peu vu cet été ainsi qu’il nous en avait averti.

En comparaison avec sa production de 1,6 tonne de miel en 2018, il n’a récolté que 500 kg cette année et a donc décidé de ne faire que des pots de 500 g. Sa production a été répartie entre les différentes AMAP et clients avec lesquels il travaille.

Il s’inquiète beaucoup pour ses abeilles qui sont très affaiblies (pesticides et grosses chaleurs), mais nous espérons le retrouver très bientôt le dernier jeudi du mois avec ses délicieux produits. Nous lui apportons également tout notre soutien.

Amicalement,

Le Collectif d’Animation de l’AMAP des Sénons

L’Equipe de l’AMAP des Sénons

contact@amappsenons.fr